Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets

Pierre Bockel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre Bockel

Message  admin piero le Jeu 10 Juin - 8:35

BOCKEL Pierre, Laurent.









Pierre Bockel,
prêtre catholique du diocèse de Strasbourg, résistant, écrivain et journaliste français, né le 3 octobre 1914 à Saint-Amarin et décédé le 13 août 1995 à Strasbourg.




L’enfance et le début de l’aventure spirituelle



Pierre Bockel fait ses études primaires au collège de Thann, puis étant un enfant « de nature turbulente » il est envoyé au collège marianiste de la Villa-Saint-Jean à Fribourg en Suisse.
Lors de vacances à Thann en 1929, il rencontre dans le train l’homme qui sera à l’origine de sa vocation, l’abbé Jean Flory, un prêtre originaire de Thann




Les Cahiers du Témoignage chrétien, 1941-1943







Pierre Bockel fait partie du réseau qui, autour du jésuite Pierre Chaillet, rédige et diffuse clandestinement depuis 1941 les « Cahiers du Témoignage chrétien », publication clandestine dont l’influence dépasse de beaucoup les milieux chrétiens, et certains jeunes ayant cheminé loin de l’esprit du gouvernement de Vichy, y puisèrent le courage de passer à la Résistance en constituant en 1943, les « Groupes mobiles d’Alsace » dans le Périgord et à Toulouse.

En septembre 1943, entouré d’une petite équipe, Pierre Bockel rédige en une semaine le volume XX-XXIII des « Cahiers du Témoignage chrétien » « Alsace et Lorraine, terres françaises », qui paraîtra en octobre.
« Dans les premiers jours du mois de septembre 1943, le Père Chaillet m’accordait une semaine pour rédiger un témoignage sur la situation de l’Alsace et de la Lorraine annexées par l’Allemagne national-socialiste, en vue d’informer les Français que la presse et la radio d’alors tenaient à l’écart de la vérité.


Un « Juste parmi les Nations »


Jeune séminariste Pierre Bockel s’engage avec d’autres camarades alsaciens au sein du « Réseau Martial » dans la Résistance. Il va prendre une part active au sauvetage de plusieurs juifs, qu’ils fussent de sa connaissance ou anonymes.
En septembre 1942, lorsque Charles Schwed, sa femme, ses enfants, juifs de Colmar, s’étaient réfugiés à Lyon, il n’hésita pas à leur procurer des faux papiers d’identité et leur trouva un refuge. Quelques mois plus tard lorsque leur fils, Pierre, étudiant en médecine, fut arrêté par les autorités de Vichy, il intervint auprès d’un inspecteur de police connu pour être favorable à la cause juive et Pierre fut relâché.

En septembre 1943, il vient d’être ordonné prêtre. Il est envoyé à Toulouse pour devenir l’aumônier des alsaciens-lorrains réfugiés dans la ville. Pierre Bockel protégea de la même façon une famille juive réfugiée à Toulouse et sauva du massacre leurs deux petits enfants, alors que la mère fut abattue par la Gestapo dans leur appartement. Ensuite il guida le père et les enfants jusqu’à Crest dans la Drôme, pour les confier à une de leur tantes, qui accepta de les cacher. Au début de l’année 1944, Pierre Bockel tira d’affaire David Weill, un avocat juif, et sa famille, qui se trouvaient sérieusement menacés. Il a également fourni de nombreuses fausses cartes d’identité à d’autres juifs.


Pierre Bockel, titulaire de la Médaille de la Résistance ,
a été élevé en 1988 à la dignité de « Juste parmi les Nations »



Décorations et distinctions

• « Juste parmi les Nations » 1988.
• Prélat d’Honneur de Sa Sainteté en 1977.
• Commandeur de la Légion d’Honneur.
• Croix de guerre 39/45.
• Médaille de la Résistance.
• Chevalier des Palmes académiques.
• Lauréat de la Société des gens de lettres.
• Prix Mozart.

admin piero
Admin

Messages : 147
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur http://teste-forum.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum